Les meilleurs ingredients
font les meilleures Pizzas

PRESENTATION & GOUVERNANCE

 

Speed Rabbit Pizza S.A. est une Société Anonyme française dont le siège social est situé à Lille (59000), en France.

SPEED RABBIT PIZZA S.A. assure l’exploitation en direct et en franchise, d’un réseau de points de vente offrant des services de restauration, de vente à emporter et de livraisons rapides à domicile, essentiellement de pizzas, sous l’enseigne « SPEED RABBIT PIZZA ». Elle comptait 58 unités en mars 2018.

Speed Rabbit Pizza est administrée par un Conseil d’Administration composé de trois membres, dont le Président du Conseil d’Administration qui est également le Président Directeur Général, Daniel SOMMER. Ce Conseil se réunit aussi souvent que l’intérêt de la Société l’exige, sur la convocation de son Président ou sur celle du tiers au moins de ses membres. Le Conseil détermine les orientations de l’activité de la Société et veille à leur mise en œuvre. Il est saisi de toute question intéressant la bonne marche de la Société et règle par ses délibérations les affaires qui la concernent. Le Conseil procède aux contrôles et vérifications qu’il juge opportuns.

 

Identité et expérience professionnelle des dirigeants :

* Président Du Conseil d’Administration et Directeur général de la Société SPEED RABBIT PIZZA S.A. :

Monsieur Daniel SOMMER

Demeurant :   4 avenue Sully Prudhomme 75007 Paris

Né le : 1er Octobre 1959

Diplômes : Ingénieur ETP – 1985

Coordinateur SPS Niveau 1 Conception & réalisation – 1996

Parcours Professionnel

-  Président de la SAS A. HORECOL (RCS 319 050 902) depuis 20 décembre 1984. Société spécialisée dans l’équipement et la maintenance pour la restauration.

-  Gérant de l’Eurl DS INVEST (RCS 449 295 468) depuis 2003. Société spécialisée dans la prise de participation au capital d’entreprises industrielles et commerciales

-  Président du Conseil d’Administration et Directeur Général de la SA MANIA (RCS 429 895 592) depuis 2005

            * Autre administrateur de la Société SPEED RABBIT PIZZA :

SAS A.HORECOL

Domicilié :  15 rue Auguste Laurent  75011 Paris

Présentation de l’état général du marché et perspective de développement

Le marché  de la Franchise en France

La Franchise est un modèle aujourd’hui pratiqué par 1834 réseaux commerciaux en France regroupant  69 483 points de vente. Le secteur de la Franchise en France, c’est aujourd’hui près de 342 000 salariés, un CA de plus de 53,38 milliards d’euros. Malgré un contexte économique difficile depuis plusieurs années, les perspectives de croissance de la franchise se vérifient aujourd’hui encore.

Des secteurs historiques qui restent pérennes, des tendances plus récentes qui se confirment. Dans les années 70 et 80, la franchise s’est essentiellement développée dans le secteur de l’équipement de la personne et de la maison, de l’hôtellerie, de l’alimentaire et de la coiffure. Ces secteurs occupent encore aujourd’hui une part importante dans le poids économique de la franchise avec des réseaux matures qui restent dynamiques, et qui sont rejoints chaque année par de nouveaux acteurs.

(Sources FFF données 2015 et étude d’impact de la franchise Diagnostic & Systems, 2016)

Au 1er janvier 2015, 51% des réseaux de franchise exercent une activité de services : restauration, automobile, services aux personnes et aux entreprises, hôtellerie, et 49% une activité de commerce : alimentaire, équipement de la personne, équipement de ola maison et autres commerces de détail

Il semble que la franchise résiste mieux à la crise ; c’est d’ailleurs le sentiment des franchiseurs interrogés : 97% d’entre eux déclarent qu’un franchisé résiste mieux à la crise qu’un commerçant isolé (77%en 2010). L’optimisme domine pour 77% des franchisés. Leurs préoccupations s’expriment moins fortement aujourd’hui sur le contexte économique que sur le modèle du commerce de demain. Les franchisés ont déjà identifiés les deux grands défis à venir : le comportement de la clientèle face à la concurrence et l’utilisation des nouvelles technologies.

La franchise est un modèle qui continue de se démocratiser puisque en 2015, ce sont 36% des français interrogés qui aimeraient créer leur entreprise, un chiffre équivalent à celui de 2014, mais qui confirme une progression de 9 points depuis 2012. Parmi eux, 40% envisageraient d’entreprendre en franchise soit 14% de l’ensemble de la population française.

 Extrait de 12ème enquête annuelle sur la franchise-Banque populaire-FFF, menée par le CSA.  Synthèse 2015

 Le marché de la restauration rapide en France Etude annuelle Xerfi 2016 en annexe

 1. Le marché « global » de la pizza:

Le marché de la pizza regroupe la restauration sur place, les ventes à emporter et la livraison à domicile.

Le marché de la pizza à consommer sur place ou à emporter reste un acteur majeur, avec plus de 20 432 établissements en France ; soit près de 1% de plus qu’en 2013.  (Extrait les Echos de la Franchise)

 2. Le secteur de la livraison à domicile de pizza en Franchise

Si le secteur de la pizza dans son ensemble est un secteur concurrentiel qui pourrait être qualifié d’atomisé car comprenant les livreurs de pizza franchisés ou indépendants, les camions pizzas, les restaurants de pizza, indépendants et franchisés, les kiosques et les magasins alimentaires, il est évident qu’il s’agit là d’un secteur et non pas d’un marché.

Les points de vente SPEED RABBIT PIZZA ou DOMINO’S PIZZA ou PIZZA HUT ou BOITE A PIZZA ou PIZZA SPRINT ne sont pas en concurrence directe avec un restaurant indépendant ou franchisé, un magasin alimentaire, ni même un camion de pizza ne proposant pas de service de livraison.

Le marché sur lequel opère SPEED RABBIT PIZZA n’est pas celui de la pizza, mais celui de la pizza livrée ou à emporter.

Au surplus, une segmentation plus fine reste encore à établir car les franchises nationalement connues ne sont pas en concurrence directe avec les indépendants proposant des livraisons et pizzas à emporter. En effet, la pizza proposée en livraison ou à emporter par un indépendant ou par un franchisé d’une chaîne nationalement connue ne sont pas des produits substituables du point de vue du consommateur et appartiennent donc à des marchés distincts.

Les différences pour le consommateur et le processus de consommation sont très importantes (différence de prix, site Internet unique pour les franchisés avec carte en ligne et connue des consommateurs, où qu’ils se trouvent en France alors que la carte proposée par l’indépendant est inconnue du consommateur non habitué, un même numéro de téléphone national pour commander pour les franchisés alors qu’il faut connaître le nom de l’enseigne indépendante locale et rechercher ses coordonnées, une saveur et un goût constants pour les franchisés et une incertitude en ce qui concerne les indépendants, etc…).

Il s’ensuit que le marché sur lequel évolue SPEED RABBIT PIZZA est celui de la pizza livrée ou à emporter proposé par des franchises nationales en France.

Il s’agit d’un marché certes concurrentiel mais largement réduit (5 opérateurs principaux) et sur lequel des barrières à l’entrée existent bel et bien puisque l’ouverture d’une franchise nécessite un investissement financier appréciable, plus important que pour l’ouverture d’un point de vente de pizzas indépendant. De plus pour mettre en place un service de commande par Internet ou par téléphone, sur la base de catalogues ou d’une offre standardisée au niveau national, il faut créer à la fois des conditions d’une visibilité (enseigne, publicité) et concevoir la logistique.

Sur ce marché en France, pour l’année 2016, les principaux acteurs sont, 1. DOMINO’S PIZZA, 2. PIZZA HUT, 3. LA BOITE A PIZZA, 4. SPEED RABBIT PIZZA.

 

Speed Rabbit Pizza en France

Notre marque franco-française Speed Rabbit Pizza s’est développée en France dès 1992 sur le marché de la livraison et de la vente à emporter et ce, principalement sur Paris et région parisienne où elle a significativement pu vérifier la profitabilité et la rentabilité de son concept en ouvrant d’abord des unités intégrées avant de développer en franchise France entière.

Le développement du réseau s’est fait grâce :

  • au caractère franco français de l’enseigne qui oriente son modèle économique en adéquation avec l’économie française
  • à une vraie identité de marque avec ses personnages  le lapin et la  pin-up qui  ajoutent au capital sympathie clients
  • au choix de produits spécifiques tels que les pâtes à saveur levain, le choix d’un maximum d’ingrédients naturels et garantis sans OGM, le steak haché 100% bœuf en provenance de l’Union Européenne
  • à son savoir-faire et  son savoir être retransmis dans la formation initiale
  • à son centre de formation intégrée

La mise en œuvre de pratiques déloyales par l’enseigne  Domino’s Pizza France auxquelles sont liées un minimum de 123 fermetures de concurrents entre 2003 et 2015, sans compter les pertes de chiffres d’affaires ainsi que les ouvertures qui auraient eu lieu dans un contexte de marché non perturbé par ces pratiques déloyales, ont clairement permis à Domino’s Pizza France d’évincer ses concurrents du marché au fil du temps.

Cette éviction s’illustre par la comparaison de l’évolution du nombre de points de vente Domino’s Pizza France. Domino’s Pizza France qui était le 3ème acteur du marché en 2000 avec 32 points de vente derrière Pizza Hut 94 points de vente  et Speed Rabbit Pizza 55 points de vente (sachant que le réseau DOMINO’S PIZZA avait perdu 25 points de vente en 1998 du fait de la liquidation judiciaire du master-franchisé Domino’s en France) est le 1er acteur fin mars 2017, après avoir absorbé Pizza Sprint (87 points de vente dans l’ouest de la France) elle détient 377 points de vente dont 40 subsistent sous enseigne Pizza Sprint.

La stratégie dite HVM, ‘’High Volume Mentality’’ mise en place par Domino’s Pizza France en 2008, soutenue par des pratiques déloyales conduit à une diminution du nombre de points de vente concurrents.

C’est ainsi que l’enseigne Pizza Hut, ancien leader du marché ne détient plus à fin 2017 que 16.08% de parts de marché en nombre de points de vente et 15.47% en valeur et que l’enseigne Boite à Pizza qui fin 2010 détenait 18.9% du marché en valeur en détient à fin mars 2017,  8.43%.

C’est la raison pour laquelle, SRP SA a dénoncé ces pratiques déloyales et assigné Domino’s Pizza France au TC de Paris en 2012.

La  Cour d’Appel de Paris a reconnu les fraudes par un arrêt en date du 25 octobre 2017 sans indemnisation de préjudice. (voir arrêt)

IconeFichier

 25 oct 2017 Arrêt CA Paris SRP c DPF

L’affaire est aujourd’hui en recours auprès de la Cour de Cassation de Paris.

 

Relations avec les investisseurs

investisseurs@speedrabbitpizza.com

 

 

long-arrow-left